Coach, Givenchy et Versace Choquent la population chinoise : Les t-shirts de la discorde

Moins d’un an après le flop chinois de Dolce & Gabbana puis les vœux, c’est au tour des Maisons Givenchy, Versace et Coach de s’attirer quasi simultanément les foudres du gouvernement chinois et de ses consommateurs.

Une polémique territoriale chinoise :

Pour Versace, un t-shirt présentant une liste de villes assorties de leur pays d’origine. Alors que « Paris » est suivi de la mention « France » ou « Barcelona » de la mention « Spain », « Macao » est ici présenté comme un état à part entière. Même principe pour « Hong Kong » alors que l’ex-colonie britannique a pourtant bel et bien rejoint la Chine en 1997.

Ce badbuzz concerne également des t-shirts de la marque Coach séparant là encore Hong Kong et Taiwan de la Chine.

Quant à Givenchy, c’est encore et toujours un t-shirt – dont la sérigraphie reprend les codes d’un merchandising de tournée promotionnelle – qui suscite la polémique pour des raisons similaires.

Si les marques se sont rapidement excusées exprimant un profond regret et les t-shirts rapidement retirés de la vente, trois grands ambassadeurs chinois ont décidé de mettre fin à leur collaboration avec ces marques, et leur sentence fut irrévocable : l’actrice Yang Mi avec Versace et la mannequin Liu Wen avec Coach et le chanteur Jackson Yee, membre du groupe TFBoys avec Givenchy.

Je suis profondément désolée pour la malheureuse erreur qu’a récemment commise notre société et qui fait actuellement l’objet de discussions sur les différents réseaux sociaux. Je n’ai jamais voulu manquer de respect à la souveraineté nationale de la Chine et c’est pourquoi j’ai tenu à m’excuser personnellement pour cette inexactitude ainsi que pour les préjudices potentiellement causés.

Donatella Versace

Jugeant cette erreur inacceptable et très en colère, Yang Mi a déclaré sur Weibo que « Le t-shirt conçu par Versace a porté atteinte à l’indépendance de l’autorité et du territoire chinois », le mannequin Liu Wen a aussi pris la parole et annoncé la fin de son contrat en expliquant que Coach avait dépassé les limites et que “la souveraineté nationale et l’intégrité territoriale de la Chine sont en tout temps sacrées et inviolables !”. Quant à Jackson Yee, pour annoncer la fin de sa collaboration avec Givenchy, il a créé le hashtag #JacksonYeestopscontractwith Givenchy# qui a généré beaucoup de trafic : 500 millions de vues et 112 000 discussions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *